Il y a 1 mois

Edito Novembre 2018

Loic-dizet2

Offrir un accompagnement haut de gamme, sur mesure et personnalisé aux dirigeants de PME et aux familles dont le patrimoine est constitué depuis plusieurs générations : telle est l’ambition de la Banque Privée de la Caisse d’Épargne Aquitaine Poitou-Charentes. Découvrez l’édito de Loic Dizet, banquier privé à La Rochelle.

Au cours de ces dernières années, les investisseurs ont dû faire face à une chute du rendement de leurs placements sur les produits d’épargne réglementés. L’assurance vie a un temps fait office de solution de repli, mais l’effritement de sa rentabilité, avec un taux moyen de 1,5 % sur les fonds en euros, lui a fait perdre son attractivité. Quelles solutions s’offrent alors maintenant aux investisseurs ?

La réponse ne réside pas tant dans un actif ou un produit spécifique que dans la stratégie à adopter en matière d’allocation. Sur les marchés financiers, l’information n’a jamais circulé aussi rapidement et les critères traditionnels de valorisation des actifs ne suffisent plus pour expliquer les mouvements. Les événements géopolitiques, tels que le Brexit, le budget italien ou les tensions commerciales entre les Etats-Unis et la Chine, influencent fortement les décisions des investisseurs institutionnels. Sans compter que leur aversion au risque perturbe les marchés financiers, qui n’affichent pas, depuis deux ans, de performances à la hauteur des bons résultats des entreprises.

Préserver son rendement, se protéger en cas de retournement de cycle, telle doit désormais être la priorité des investisseurs. Pour cela, la solution réside dans une diversification des placements. Seule la diversification permet d’obtenir un rendement en adéquation avec le risque pris. Depuis 2008, nous avons déjà dû affronter trois crises financières : le rythme des chocs s’accélère et un portefeuille composé d’actifs décorrélés apportera une protection au cours des années à venir.

Les investisseurs devront également apprendre à se protéger d’eux-mêmes, à ne pas céder à l’inquiétude face aux mouvements des marchés. Notre rôle, en tant que banquier privé, sera plus que jamais de les accompagner pour affronter les turbulences et procéder aux arbitrages nécessaires pour leur offrir des portefeuilles au profil de risque en adéquation avec leurs besoins.

Alors quel mode de gestion choisir pour son assurance-vie ? Quels indicateurs prendre en compte lors du choix des fonds d’investissement ? Autant de questions auxquelles nous allons nous attacher à répondre.

Articles similaires