Il y a 1 mois

Le mode de gestion, choix clé de votre assurance vie

Female Real Estate agent offer home ownership and life insurance to young couple.

A la souscription d’un contrat d’assurance vie multisupport, plusieurs types de gestion sont proposés à l’assuré, allant de la plus grande liberté dans ses allocations à une délégation totale de ses choix. Quelle formule choisir en fonction de son désir d’implication, mais aussi de son profil ?

Un contrat d’assurance vie multisupport présente un avantage : pouvoir diversifier ses placements. Il met à disposition de l’assuré toute une gamme de supports en unités de compte, reposant par exemple sur des Sicav, des FCP (fonds communs de placement), des SCPI (société civile de placement immobilier), EMTN, Private Equity…

Ces produits diversifiés permettent d’espérer un rendement supérieur, mais ne garantissent pas le capital investi. Il demeure néanmoins possible de sécuriser une part de son épargne, en la dirigeant vers des placements garantis, sur les traditionnels fonds en euros.

La construction du portefeuille, entre solutions à capital garanti ou non, puis les arbitrages entre les différents supports, en fonction de leur performance, auront un impact important sur le rendement comme sur le profil de risque. Pour une meilleure efficacité, un contrat d’assurance vie multisupport doit donc s’accompagner d’une gestion active.

Prendre personnellement en charge la gestion de son portefeuille est bien évidemment possible. Toutefois, la gestion libre demande une forte réactivité et de très bonnes connaissances des marchés financiers, au risque sinon d’enregistrer des pertes. Les assurés qui souhaitent bénéficier d’un accompagnement de la part de professionnels disposent, quant à eux, de plusieurs opportunités.

 

Conserver son pouvoir de décision avec la gestion conseillée

Il est possible de demeurer maître de ses choix d’investissement tout en profitant de conseils avertis, en optant pour la gestion conseillée. Un professionnel de la finance adresse régulièrement des recommandations d’investissement à l’assuré, afin d’orienter son épargne vers différents supports, en fonction des évolutions du marché. L’épargnant demeure libre de les appliquer ou non.

Une telle liberté exige, en contrepartie, une grande implication de la part de l’assuré, qui doit demeurer réactif face aux informations reçues. Il est également recommandé d’avoir de solides connaissances financières, afin d’être capable d’apprécier et de mesurer les implications des conseils fournis.

 

Faire confiance à son profil avec la gestion profilée

Formule très répandue, la gestion profilée apporte à l’assuré une grande sérénité. En fonction des objectifs d’investissement et du profil de risque de l’épargnant, le gérant détermine la composition du portefeuille, décide des allocations à effectuer entre les différents types de supports disponibles. Ensuite, c’est également le professionnel de la finance qui effectuera des arbitrages au sein de ce portefeuille, en fonction des fluctuations des marchés. La gestion profilée n’est cependant pas une gestion sur-mesure : les décisions sont prises en fonction du profil de l’investisseur et appliquées, dans l’ensemble, à tous les portefeuilles de profil similaire.

Cette formule, à faibles frais, permet de se décharger totalement de la gestion de son épargne, tout en profitant du savoir-faire de professionnels.

 

Être au cœur des stratégies d’experts avec la gestion sous mandat

La gestion sous mandat, ou encore appelée déléguée, permet de bénéficier de l’expertise d’un spécialiste de la gestion d’actifs, à qui l’assureur délègue la gestion du portefeuille de l’assuré. Les gérants, appartenant aux plus prestigieux établissements de gestion d’actifs, prennent en charge l’allocation de l’épargne entre divers supports puis effectuent des arbitrages, afin d’anticiper ou de s’adapter aux évolutions des marchés financiers. Leur savoir-faire et leur réactivité accrue, ainsi que le nombre important de supports auxquels ils ont accès, ont pour objectif d’apporter un rendement plus élevé en période de hausse des marchés, mais de limiter les pertes en cas de retournement.

Une fois encore, il ne s’agit pas d’une gestion totalement personnalisée, car les gérants appliquent leur stratégie à l’ensemble des portefeuilles de même profil.

Ce type de gestion s’accompagne de frais plus élevés et demeure parfois réservé aux contrats dont la valorisation atteint un seuil minimum.

 

Le profil de l’assuré, pilier de chaque gestion

Ces différents types de gestion présentent un point commun : tous sont élaborés sur la base du profil de l’investisseur. Celui-ci doit être établi par l’assureur ou le conseiller financier lors de la souscription du contrat d’assurance vie. Il s’appuie notamment sur les objectifs de rendement de l’épargnant, combinés à son appétence au risque, son horizon d’investissement et ses connaissances financières.

Chaque épargnant, que son profil soit prudent, équilibré, dynamique ou offensif, demeure libre de choisir son mode de gestion. Néanmoins, le conseiller financier sera en mesure de le guider vers la solution la plus à même de remplir ses objectifs. Un choix sans engagement définitif, puisqu’il est possible de changer de style de gestion en cours de contrat.

Le rôle des banquiers privés de la Caisse d’Epargne Aquitaine Poitou-Charentes est d’aider les investisseurs à déterminer au mieux leur appétence au risque, sans se faire aveugler par les perspectives de rendement. Les banquiers privés seront également présent tout au long de la période d’investissement, afin de s’assurer que les investisseurs puissent tenir leurs objectifs, notamment en termes d’horizon de placement, et ainsi d’affronter sereinement les périodes de turbulences. Il s’agit véritablement d’un accompagnement personnalisé, car chaque banquier privé de la Caisse d’Epargne Aquitaine Poitou-Charentes dispose d’un portefeuille concentré d’environ 50 clients et connaît individuellement leurs profils et attentes.

Articles similaires